Un choix optimal de pompe à chaleur est indispensable pour chauffer efficacement une habitation en tenant compte de sa superficie. Aussi, le premier réflexe à avoir lorsque vous projetez d’acquérir un modèle air-eau de ce type d’équipement est de déterminer le bon dimensionnement. Si vous vous demandez comment choisir la puissance d’une pompe à chaleur air-eau pour 100 m², ce calcul vous servira à identifier l’ampleur des déperditions thermiques. Il ne vous restera plus qu’à commander le modèle adapté.

Aspects importants pour choisir une pompe à chaleur air-eau adaptée à un espace de 100 m²

Comparativement aux systèmes de chauffage fonctionnant au gaz ou au bois, la pompe à chaleur PAC air-eau offre une meilleure puissance thermique. Elle peut en effet fournir une énergie calorifique pouvant aller jusqu’à 3, 4 voire 7 fois sa consommation électrique. Mieux, cette solution technologique est en mesure d’utiliser l’air ambiant pour générer des calories.

Toutefois, pour tirer le meilleur profit de votre appareil, il est recommandé de choisir un spécimen conforme à vos besoins. Ainsi, en prélude à un achat, vous devez vérifier l’adéquation entre la puissance thermique requise et la superficie à chauffer. En particulier, la connaissance de la puissance pompe à chaleur air eau pour 100 requiert de considérer les trois aspects suivants :

  • réaliser un calcul de dimensionnement de votre pompe à chaleur air-eau ;
  • faire une estimation correcte de la déperdition d’énergie
  • et enfin, effectuer l’achat d’un modèle correspondant aux spécifications calculées.

Par ailleurs, un tel calcul nécessite l’intégration de paramètres techniques que sont le coefficient de construction, le volume à chauffer et la température. Ils seront utilisés à l’intérieur de la formule conçue pour évaluer les déperditions.

Le calcul de dimensionnement d’une pompe à chaleur air-eau

Le calcul de​​​​​ puissance pompe à chaleur air-eau pour 100 m² est indispensable pour optimiser le confort thermique et l’approvisionnement en eau chaude sanitaire. Le volume de votre logis est le premier aspect à déterminer dans le cadre d’un dimensionnement. La hauteur standard d’une pièce étant de 2,5 mètres, le volume d’un logement de 100 m² de surface sera de 250 m³.

En second lieu, le dimensionnement implique de connaître le coefficient de construction associé à votre habitation. À l’heure actuelle, les réglementations thermiques RT 2005 et RT 2012 sont les normes admises dans l’habitat moderne pour une isolation efficace. Les valeurs de coefficient relatives à celles-ci sont respectivement de 0,75 et 0,7.

Enfin, la température ambiante moyenne d’un logement en France est estimée à 21 degrés. Quant aux chiffres standards sur la température extérieure, ils sont de -9 degrés au nord, -6 degrés à l’ouest et -3 dégrés au sud et en région Corse.

Estimation des déperditions énergétiques

La formule dédiée au calcul en watts des déperditions énergétiques dans un logement est libellée comme suit.

Déperditions = volume à chauffer x coefficient de construction x ( température ambiante – température extérieure).

En considérant un logement bâti à Paris suivant la norme RT 2012, nous obtenons pour une superficie habitable de 100 m² la valeur numérique :

Déperditions = 250 x 0,7 x (21 º – (-9 º)) = 5250 watts. Les estimations de besoin énergétique pour ce logement parisien de 100 m² s’élèvent donc à 5250 watts. En conclusion, la puissance de la pompe à chaleur air-eau adéquate à choisir est équivalent à 5250 watts, soit 5,25 kW.