Les locataires, les propriétaires non-occupants et les copropriétaires d’un logement sont obligés de souscrire une assurance pour préserver leurs biens. Une souscription obligatoire en sachant que toutes les assurances proposent généralement des garanties de base identiques. Ceci est d’ailleurs vérifiable sur les comparateurs d’assurance habitation.

Les clauses d’une assurance couvrent bien sûr le bâti, les biens se trouvant à l’intérieur ainsi que ses occupants pour d’éventuels dégâts dont ils pourraient être à l’origine. Toutefois, comme chaque foyer dispose de ses propres spécificités, il n’est pas rare de se voir contraint de souscrire à des clauses inhérentes à certaines situations car les assurances prévoient plusieurs formes d’exclusions comme :

  • Les dommages résultant de l’exercice d’une activité professionnelle.
  • Les dommages aux appareils électriques causés par la foudre.
  • Le terrain où se trouvent les locaux assurés ainsi que les arbres et plantations diverses.
  • Le vol d’objets de valeur dans les dépendances.

Des exclusions qui ne sont nullement évoquées dans les comparateurs d’assurance habitation qui mettent exclusivement en exergue la cotisation d’assurance la plus faible. Payer moins cher ne veut pas forcément dire que vous bénéficierez d’une couverture optimale.

Le comparateur d’assurance habitation prend-t-il en compte les besoins spécifiques ?

Avant de souscrire une assurance habitation, il faut au préalable inventorier les biens à inclure dans l’assurance en plus du bâti. Des dispositions indispensables à examiner avant de souscrire pour déterminer au préalable quelles clauses privilégier dans le contrat d’assurance.

Voici quelques clauses qui doivent impérativement être incluses dans les calculs des comparateurs d’assurance habitation pour y figurer plus tard dans votre contrat :

  • Le contenu des garanties et les exclusions.
  • La valeur du capital assuré.
  • Les plafonds d’indemnisation et les franchises.

Comment éviter les mauvaises surprises ?

Par ailleurs, après avoir soigneusement vérifié les clauses, il faudra en plus se pencher sur les différents détails qui sont mentionnés à travers le contrat d’assurance qui vous sera soumis. Généralement les garanties sont standardisées et s’appliquent à tous les souscripteurs, mais pour éviter toute mauvaise surprise, il est préférable de s’attarder sur :

  • Les types de risques couverts.
  • L’étendue des garanties et le plafond des garanties.
  • Les exclusions de garanties.
  • La valeur du capital assuré et les franchises.

Faut-il faire confiance à l’assurance multirisque habitation ?

Ainsi, si vous voulez être sûr de bénéficier d’un maximum de couverture, on vous proposera forcément une assurance multirisque habitation, communément appelée dans le jargon des assureurs MRH. Une formule se voulant la plus complète certes avec une couverture pour le vol, l’incendie, les dégâts des eaux, catastrophes naturelles et technologiques, explosions attentats et actes terroristes. Mais cette assurance multirisque propose également des garanties optionnelles qui ne sont pas incluses dans les assurances standard, telles le fait de se prémunir contre des dommages subis aux appareils électroménagers, pour un garage supplémentaire ou encore afin d’assurer une famille d’accueil.

Par ailleurs, si vous estimez nécessaire de couvrir un bien contre un risque non inclus dans le contrat, exigez de votre assureur une extension de garantie. Là encore, un surplus de cotisation sera à prévoir

D'autres sujets: